Linked In en 877 686-0240
 Bulletins techniques
juin 2015

Données d'événements des boîtes noires

Par Jean-François Goulet ing., P. Eng., M. Sc. A.,

De nos jours, les gadgets électroniques sont omniprésents à la maison, au bureau et même dans nos voitures. À bord des véhicules, cette technologie est utilisée à des fins de divertissement, mais aussi à des fins de sécurité. Par exemple, tout véhicule équipé de coussins gonflables est pourvu d'un petit ordinateur souvent appelé boîte noire, dont la fonction primaire est de détecter une collision et de décider très rapidement si le déclenchement des coussins gonflables est nécessaire ou non. Une fonction secondaire de cet ordinateur est l'enregistrement de données reliées à cette collision. Certaines de ces données sont enregistrées dans les secondes précédant cette collision, telles que la vitesse du véhicule, la vitesse du moteur et l'utilisation de la pédale de frein, de l'accélérateur ou du volant. D'autres données peuvent indiquer la sévérité de la collision, le port ou non de la ceinture de sécurité, la position approximative du siège ou même le poids approximatif du passager. Ces informations peuvent vous aider à comprendre comment une collision s'est produite et donc, vous aider dans la gestion de vos dossiers.

L'ingénieur légiste qui se spécialise en reconstitution de collisions prendra ces données en considération lors de son analyse, mais lorsque possible, il se servira aussi de l'évidence physique disponible telle que les dommages aux véhicules et les traces de pneus sur la chaussée.

Interprétation des données

Les données des boîtes noires doivent être proprement analysées et interprétées. Par exemple, les données peuvent indiquer que la voiture se déplaçait très rapidement juste avant la collision, mais peut-être que les roues tournaient sur place sur de la glace et que le véhicule bougeait à peine? Les données indiquent peut-être que la voiture était immobile au moment de la collision, mais peut-être que la voiture dérapait? L'investigateur doit aussi s'assurer que les données d'événement sont reliées à la collision sous enquête car certaines boîtes noires peuvent enregistrer plusieurs événements. Si la collision a endommagé le système électrique du véhicule, cela peut avoir eu pour conséquence d'interrompre l'enregistrement des données et donc, certaines données peuvent être celles par défaut, c'est-à-dire celles réglées à l'usine.

Les données d'événements peuvent aussi être éphémères. Dépendamment du système, elles peuvent être remplacées par un événement subséquent ou effacées après un certain nombre de cycles d'allumage du moteur ou tout simplement lorsque le moteur n'est pas éteint après une collision.

Boîte noire
Extraction de données - boîte noire

Des données de collision peuvent parfois être enregistrées même si les coussins gonflables ne se sont pas déployés. Ceci peut-être très utile pour estimer la sévérité d'une collision n'ayant engendré aucun dommage aux véhicules. Dans le passé beaucoup de véhicules avaient des pistons qui reliaient le pare-choc au châssis et qui se déformaient lors de l'impact. L'amplitude de cette déformation pouvait être mesurée et utilisée pour estimer la sévérité de la collision. De nos jours, très peu de véhicules sont équipés avec ces pistons et lorsque les véhicules ne sont pas endommagés, il peut donc être très difficile d'estimer la sévérité de la collision. L'investigateur devra parfois se limiter à dire que la sévérité de la collision est inférieure à la sévérité à partir de laquelle les dommages aux véhicules commencent à apparaitre. Les données des boîtes noires peuvent donc être très utiles dans ces cas.

Les données des boîtes noires peuvent aussi être utiles dans les cas de mauvais fonctionnement suspecté. Par exemple, une collision peut sembler avoir été assez sévère pour nécessiter le déploiement des coussins gonflables, mais les coussins n'ont pas été déployés. Les données d'événement peuvent parfois indiquer si le déploiement avait été commandé par l'ordinateur ou non, ou si la lampe témoin des coussins gonflables était allumée et des codes d'anomalie reliés aux coussins gonflables étaient présents avant la collision.

Pour les véhicules équipés d'un système antiblocage des roues, les données d'événement peuvent parfois être la seule façon de déterminer si le conducteur a freiné ou non avant l'impact.

Les véhicules utilitaires, tels que les autobus et les camions lourds, peuvent aussi avoir la capacité d'enregistrer des données d'événements. Pour ces véhicules, l'investigateur devra vérifier si les paramètres du véhicule programmés dans l'ordinateur correspondent bien aux paramètres physiques actuels du véhicule (par exemple, la taille des pneus ou le rapport de pont). Les compagnies gérant une flotte de véhicules peuvent aussi avoir des relevés GPS qui contiennent de l'information utile. Un simple vélo peut aussi avoir un petit ordinateur portable ayant enregistré des données utiles.

Si vous vous demandez si les véhicules impliqués dans une collision que vous investiguez ont peut-être des données d'événements, donnez un coup de fil à votre expert et il pourra sûrement vous aider.

Pour en savoir davantage sur les boîtes noires, ou pour organiser une formation sur le sujet à même vos locaux, veuillez communiquer avec M. Jean-François Goulet, ing., P. Eng., M.Sc.A.